Fondée en 2011, Lydia est déjà un vieux briscard de la fintech française. Même si elle distribue maintenant les assurances mobiles de CNP et les prêts personnels de la Banque Casino, Lydia est d'abord et avant tout un portemonnaie électronique doté d'un système de virement instantané entre les utilisateurs de l'application. « Je te fais un Lydia » reste une phrase populaire.

Avec son système de comptes partagés et ses cagnottes, Lydia est un excellent moyen de partager des dépenses entre proches, en vacances ou à l'approche d'un anniversaire. Oui mais voilà : toutes les néobanques proposent tout ou partie des fonctions de Lydia, alors que Lydia est loin – fonctionnellement et légalement – d'être une néobanque.

Notre avis

Vous avez un compte Lydia ? Continuez à l'utiliser, surtout si vous avez moins de 25 ans et pouvez donc profiter gratuitement de l'offre Premium. Mais si vous cherchez aujourd'hui une application pour partager des dépenses en famille ou entre amis, regardez celles des néobanques, qui ne seront pas strictement limitées à cet usage. D'autant que la fiche tarifaire de Lydia est étonamment complexe pour un service apparemment si simple…

En bref

Depuis

décembre 2017

Apple Pay est la solution de paiement mobile d’Apple, qui vous permet de régler vos achats avec votre iPhone ou tout autre appareil compatible, en magasin et en ligne.

Pour utiliser Apple Pay, vous devez posséder :

Établissement de paiement

Lydia

Nous distinguons quatre catégories d’établissements :

  • banque en brique : la banque traditionnelle, qui propose tous les produits et services bancaires attendus, et possède un réseau d'agences ;
  • banque en ligne : une banque dans tous les sens du terme, mais qui opère entièrement en ligne, sans réseau d’agences ;
  • néobanque : une banque au sens légal du terme, avec une licence d’« établissement de crédit » et toutes les prérogatives d’une banque, mais qui ne propose pas tous les produits bancaires traditionnels ;
  • établissement de paiement : une entreprise de la fintech qui ne répond pas à la définition légale d’une banque, et repose généralement sur les services financiers et monétiques de partenaires établis.

Mastercard

Mastercard Standard

La plupart des banques privilégient soit les cartes Visa, soit les cartes Mastercard, et proposent Apple Pay uniquement sur une gamme de cartes, même lorsqu'elles distribuent les deux. Les deux gammes sont très similaires :

  • Mastercard Maestro et Visa Electron : des cartes à autorisation systématique, souvent proposées aux jeunes adultes ;
  • Mastercard Standard et Visa Classic : les cartes du quotidien ;
  • Mastercard Gold et Visa Premier : les cartes dites « premium » mais en fait communes ;
  • Mastercard Platinum et Visa Platinum : des cartes plus rarement proposées ;
  • Mastercard World Elite et Visa Infinite : les cartes « internationales ».

Voir aussi : « Il y a-t-il une différence entre les cartes des néobanques et les cartes des banques traditionnelles ? »

Services financiers

Compte courant

Individuel, joint (sans découvert)

Le compte de dépôt utilisé au quotidien, avec trois remarques concernant les néobanques :

  • aucune ne fournit de chéquier ;
  • aucune n’autorise de véritable découvert ;
  • certaines fournissent un IBAN étranger. Les IBAN européens sont censés être acceptés partout en France, mais ce n’est pas toujours le cas en pratique.

Compte épargne

Indisponible

Les comptes épargne communs :

  • CAT et CSL : les nombreux « comptes à terme » et « comptes sur livret » proposés par les banques ;
  • LDDS et LEP : les « livret de développement durable et solidaire » et « livret d’épargne populaire » défiscalisés ;
  • Livret A : le livret le plus connu, entièrement défiscalisé, comme son cousin le Livret Bleu au Crédit mutuel.

À l’exception des CAT, ces livrets sont liquides. Nous ne considérons pas les « coffres » ou « espaces » des néobanques comme des comptes épargne, puisqu’ils ne sont pas rémunérés. Les établissements de paiement ne peuvent pas proposer de comptes épargne.

Épargne logement

Indisponible

Les compte épargne dédiés à l’acquisition d’un logement :

  • CEL : compte épargne logement ;
  • PEL : plan épargne logement.

Assurance vie

Indisponible

Les produits d’assurance vie et d’épargne retraite :

  • assurance vie : les nombreux contrats d’assurance vie proposés par les banques ;
  • PER assurance : un « plan d’épargne retraite » géré par un assureur ;
  • PER compte-titres : un « plan d’épargne retraite » géré par un conseiller en investissement.

Bourse

Indisponible

Les produits boursiers communs :

  • CTO : un « compte titres ordinaire » qui permet d’investir comme vous le souhaitez ;
  • PEA : un « plan d’épargne en actions » qui permet d'acquérir des titres d'entreprises européennes ;
  • PEA-PME : un « plan d’épargne en actions » qui permet d'acquérir des titres de PME et ETI ;
  • OPC : un « organisme de placement collectif », autrement dit un fonds d’investissement.

Prêt personnel

Trésorerie (avec la Banque Casino)

Les crédits à la consommation pour financer les achats de biens et de services, avec des taux assez élevés et une durée assez réduite :

  • auto : achat d’un véhicule ;
  • travaux : offres spécifiques pour les travaux et l’équipement de la maison ;
  • trésorerie : prêt non affecté.

Quelques néobanques distribuent les offres de sociétés partenaires, notamment l’établissement français de crédit Younited.

Crédit immobilier

Indisponible

Les crédits spécifiques à l’immobilier :

  • acquisition : acquisition d’un bien immobilier ;
  • construction : financement d’une opération de construction ;
  • PTZ : « prêt à tout zéro » proposé dans certaines conditions ;
  • relais : prêt permettant de financer l’acquisition d’un second bien en attendant la vente du premier.

Seules les banques traditionnelles, et quelques banques en ligne, proposent des crédits immobiliers.

Assurance

Appareils mobiles (avec CNP Assurances)

Les contrats d’assurance communs :

  • biens : appareils portables, moyens de paiement, etc. ;
  • logement : assurance habitation, protection juridique, télésurveillance ;
  • personnes : assurance santé, accidents de la vie, décès, etc. ;
  • véhicules : assurance auto/moto, camping-car, etc. ;

Les néobanques s’appuient systématiquement sur des assureurs partenaires. L’assurance des moyens de paiement est généralement comprise dans les conventions de compte des banques traditionnelles et souvent offerte, avec des garanties limitées, par les banques en ligne et néobanques.

Relation client

Agences en brique

Indisponible

Agence à distance

Indisponible

Agence en ligne

Indisponible

Remise de chèque

Indisponible

Application

iPhone, Apple Watch

Tarifs

Tenue de compte

Gratuit

Mastercard Standard

Gratuit

Virement SEPA instantané

Indisponible

Retrait en euros

Gratuit

Paiement en devises

Gratuit

Retrait en devises

Gratuit

Mastercard Standard 5 € de frais de fabrication, 35,88 € par an avec l’offre Premium.
Retraits en euros Dans la limite d’un retrait et 300 € par mois (offre gratuite, retrait bloqués au-delà) ou de dix retraits et 500 € par mois (offre Premium, frais de 2 % au-delà avec un minimum de 1 €).
Paiements en devises Dans la limite de dix opérations et 300 € par mois (offre gratuite) ou de 100 opérations et 2 000 € par jour/3 000 € par semaine (offre Premium), paiements bloqués au-delà.
Retraits en devises Dans la limite de 500 € par mois (2 % au-delà).
Taux de conversion Taux Mastercard
Remarques Notre calcul du cout annuel inclut la formule Premium, nécessaire pour effectuer plusieurs retraits par mois. Frais d'inactivité jusqu'à 30 € par an.
Fiche tarifaire Consulter la fiche complète →
Logo lydia.jpg

Cout annuel « classique »

Tenue de compte
+ carte classique
+ 5 retraits de 20 € par mois
+ 5 paiements de 100 $ par an

= 35,88 € par an

Ouvrir un compte Lydia