La forme très arrondie de la tête et très anguleuse de la tige des SoundCore Liberty Air 2 Pro empêche de trouver une position confortable, malgré les neuf (!) paires d’embouts fournies par Anker. Si vous trouvez embout à votre oreille, vous remarquerez que le son est riche, presque trop. Les basses sont trainantes, les médiums très colorés, et les aigus manquent de clarté.

Surtout, le profil sonore change sensiblement selon le réglage du système de réduction de bruit. Mieux vaut activer l’ANC, et mieux vaut d’ailleurs utiliser son plus fort réglage (Transport), qui peinera toujours à effacer complètement les voix. Pour 129,99 €, ne vous attendez pas à un système capable de rivaliser avec les Sony WF-1000XM4 ou les Apple AirPods Pro, mais comparez plutôt Anker à Jabra ou Libratone.

Dans tous les cas, ce système produit un bruit de fond plus élevé que la moyenne, qui rend le test d’audition HearID intégré à l’application Soundcore complètement inutile. Les SoundCore Liberty Air 2 Pro possèdent toutefois une qualité incontestable : avec leurs six micros et leur longue tige, ils captent parfaitement la voix dans les environnements les plus bruyants, et font d’excellentes oreillettes Bluetooth.

Notre avis

Pour 129,99 €, on a ce que l’on paye. Les SoundCore Liberty Air 2 Pro sont loin d’offrir la qualité sonore et la réduction de bruit de modèles deux fois plus chers, mais se défendent honorablement avec une bonne autonomie et des micros performants. Mais à ce prix, il vaut probablement mieux acheter les références de la précédente génération comme les excellents Sony WF-1000XM3, ou pour quelques euros supplémentaires, les nouveaux Beats Studio Buds.

En bref

Qualité sonore

Pour juger de la qualité sonore des écouteurs, nous utilisons une liste de lecture spécifique, disponible sur Spotify et Apple Music. Les écouteurs présentant un défaut incontestable, comme l’atténuation ou l’exagération excessive d’une partie du spectre sonore, doivent se contenter d’une étoile. Les écouteurs présentant un bel…

Lire la suite →

Réduction de bruit

Pour juger de la réduction de bruit, nous menons trois tests :

  • un test de réduction du bruit des conversations, qui utilise une piste normalisée ;
  • un test de réduction du bruit répétitif, avec un ventilateur placé à deux mètres, qui permet aussi de tester la résistance au vent ;
  • et un test de réduction du bruit de la circulation, en conditions réelles.

Les écouteurs incapables de réduire considérablement le volume des conversations et de résister au vent…

Lire la suite →

Autonomie

Pour juger de l’autonomie, nous diffusons notre liste de lecture en boucle jusqu’à l’extinction des écouteurs, en activant la réduction de bruit et les fonctions proposées par défaut. Nous rechargeons les écouteurs dans leur boitier, et répétons le test jusqu’à vider la batterie du boitier. Les écouteurs tenant moins de 22 heures ne récoltent qu’une seule étoile. Les écouteurs tenant plus de 26 heures décrochent trois étoiles. Ces bornes seront remontées au fur et à mesure de la progression des…

Lire la suite →

Pratique

Nous considérons que des écouteurs sont pratiques si leur boitier peut être rechargé par induction, si cinq minutes de charge rapide donnent au moins une heure d’autonomie, si les écouteurs proposent des fonctions de connexion rapide, et s’ils résistent aux projections selon les critères de la norme IPX4 ou mieux. Chaque aspect manquant entraine la perte d’une étoile.

Prix

129,99 €

Caractéristiques

Dimensions
des écouteurs

3,7 × 2,2 cm

Les écouteurs « bouton » prennent place dans votre pavillon auriculaire sans boucher le conduit auditif. Les oreillettes des kits mains-libres, ou les EarPods, sont des écouteurs bouton.

Les écouteurs « intra-auriculaires » sont munis d’embouts en silicone ou en mousse, qui rentrent plus ou moins profondément dans le conduit auditif, et bouchent votre oreille. La plupart des écouteurs à réduction de bruit active sont des écouteurs intra-auriculaires : l’isolation passive facilite la réduction…

Lire la suite →

Poids
des écouteurs

5,2 g

Les premiers écouteurs Bluetooth ne pouvaient pas vraiment être qualifiés d’écouteurs sans fil, puisqu’un câble reliait les deux écouteurs, et pendait entre les deux oreilles. Les écouteurs true wireless sont des écouteurs « vraiment sans fil ». La plupart des écouteurs true wireless fonctionnent selon un modèle principal/secondaire : l’écouteur principal est connecté à votre appareil, et renvoie la connexion à l’écouteur secondaire. Les meilleurs écouteurs peuvent échanger leur rôle…

Lire la suite →

Dimensions
du boitier

6,2 × 6 x 3 cm

Puisqu’ils ne pendent pas au bout d’un fil, les écouteurs true wireless peuvent être facilement perdus, et sont donc fournis dans un boitier de rangement. Quitte à faire, le boitier intègre une « grosse » batterie, qui permet de réduire la taille des écouteurs. Les écouteurs sont plus confortables, et s’ils se déchargent après quelques heures passées dans vos oreilles, ils se rechargent une fois glissés dans le boitier, par l’intermédiaire de minuscules contacts électriques. Le boitier peut à…

Lire la suite →

Poids
du boitier

51 g

Embouts

Olives en silicone (neuf tailles)

Les embouts prennent généralement la forme d’une olive, plus ou moins arrondie, qui bouche le conduit auditif. Les olives en silicone sont plus durables, mais isolent moins que les olives en mousse, qui prennent la forme de votre oreille. Les olives prennent parfois une forme conique, avec deux ou trois volets (flanges), notamment dans les produits destinés aux musiciens. Les ailettes sont de petites protubérances qui viennent se caler dans le pavillon pour améliorer la tenue des écouteurs, et…

Lire la suite →

Connexion sans fil

Bluetooth

5.0

Les écouteurs à réduction de bruit utilisent différentes versions de la norme Bluetooth 5.0. Cela ne change rien à la qualité sonore, déterminée par les codecs, mais peut changer les fonctions :

  • Bluetooth 5.1 : améliore la précision des fonctions de localisation des écouteurs ;
  • Bluetooth 5.2 : ajoute une couche audio à la spécification low energy, avec le nouveau codec LC3 qui doit progressivement remplacer le vieux codec SBC, qui permet d’augmenter l’autonomie sans…

    Lire la suite →

Connexion facile

Indisponible

La procédure d’appariement, qui établit le lien entre vos écouteurs et votre appareil, n’est jamais très compliquée. Il suffit généralement d’appuyer sur un bouton pour entrer dans un mode de jumelage, puis de trouver vos écouteurs dans le menu Bluetooth de votre appareil. Le passage d’un appareil à l’autre est plus frustrant, car il demande souvent de farfouiller dans les menus.

La « connexion facile » accélère encore la procédure d’appariement, et surtout permet de passer rapidement…

Lire la suite →

Connexion multipoint

Indisponible

Les écouteurs peuvent être appariés à plusieurs appareils, mais ne peuvent généralement se connecter qu’à un seul appareil à la fois. Même s’ils intègrent une fonction de connexion facile, le passage d’un appareil à l’autre prend un certain temps, pendant lequel les écouteurs se déconnectent du premier appareil et se connectent au second. Avec la connexion multipoint, les écouteurs peuvent maintenir une connexion à plusieurs appareils à la fois. Le passage d’un appareil à l’autre est donc (quasi)…

Lire la suite →

Codecs basiques

SBC, AAC

Un codec audio est une méthode d’encodage et de décodage d’un fichier musical. Les écouteurs à réduction de bruit intègrent des codecs basiques :

  • SBC : le codec « à faible complexité » qui est incorporé à tous les appareils Bluetooth, dont la qualité sonore est fort raisonnable, mais qui souffre d’une forte latence, surtout visible lorsque l’on joue ;
  • AAC : le codec privilégié par les appareils Apple, d’une bonne qualité sonore, qui est aussi utilisé pour la diffusion des…

    Lire la suite →

Codecs haute qualité

Indisponible

Les fabricants d’écouteurs vantent souvent la « qualité audiophile » de leurs produits, en mettant en avant des codecs « haute qualité » :

  • aptX HD et aptX Adaptive : une évolution du codec aptX ;
  • LDAC : le codec de Sony ;
  • LDHC : un codec plus rare promu par quelques fabricants asiatiques et Sennheiser.

Alors que les codecs basiques offrent un débit de 250 à 384 kb/s, ces codecs promettent des débits atteignant jusqu’à 990 kb/s… soit toujours moins que la…

Lire la suite →

Batterie

Autonomie
sans ANC

6,5 h

L’autonomie avec la réduction de bruit est le chiffre de référence, puisque c’est tout l’intérêt de ces écouteurs. Nous testons toutefois l’autonomie sans réduction de bruit pour mesurer la gourmandise des ANC, certains fabricants étant moins efficaces que d’autres. Et puis il n’est pas complètement inutile de savoir quels modèles seront toujours opérationnels après de longues heures, certes sans plus réduire les bruits, mais en jouant toujours de la musique.

Autonomie
avec ANC

5,5 h

L’autonomie avec la réduction de bruit est le chiffre de référence, puisque c’est tout l’intérêt de ces écouteurs. Nous testons toutefois l’autonomie sans réduction de bruit pour mesurer la gourmandise des ANC, certains fabricants étant moins efficaces que d’autres. Et puis il n’est pas complètement inutile de savoir quels modèles seront toujours opérationnels après de longues heures, certes sans plus réduire les bruits, mais en jouant toujours de la musique.

Autonomie
boitier de charge

18 h

Nous diffusons notre liste de lecture en boucle jusqu’à l’extinction des écouteurs, en activant la réduction de bruit et les fonctions proposées par défaut, pour mesurer l’autonomie des écouteurs. Nous rechargeons les écouteurs dans leur boitier, et répétons le test jusqu’à vider la batterie du boitier, pour mesurer l’autonomie du boitier. Il faut donc additionner les deux chiffres pour obtenir l’autonomie maximale après la recharge complète des écouteurs dans leur boitier.

Recharge en
cinq minutes

donne 0,5 h

Le chiffre de « recharge en cinq minutes » correspond à l’autonomie que vous pouvez retrouver, après cinq minutes de charge filaire, lorsque vos écouteurs sont vides.

Recharge
par induction

Standard Qi

La recharge par induction utilise des bobines pour transmettre de l’énergie par l’intermédiaire d’un champ électromagnétique. Elle est moins efficace que la recharge filaire, donc plus lente, mais peut-être plus pratique. La recharge par induction est répandue dans les smartphones, et de plus en plus courante dans les boitiers des écouteurs à réduction de bruit. Les systèmes propriétaires sont désormais rares, et l’ensemble de l’industrie s’est rangée derrière le standard Qi.

Fonctions

Contrôles

Tactiles

Le choix entre les contrôles tactiles et les boutons physiques est surtout une affaire de gout. Les contrôles tactiles sont plus discrets, mais ne sont pas toujours très fiables, et peuvent être activés par accident. Les boutons sont moins jolis, mais sont plus fiables. Apple ne fait jamais les choses comme les autres : les tiges des AirPods Pro sont munies de capteurs de pression, aussi flexibles que les contrôles tactiles, mais aussi fiables que les boutons physiques.

Micros

Trois micros

Les systèmes de réduction de bruit utilisent généralement deux micros, un tourné vers l’avant et vers l’extérieur pour capter les bruits ambiants, et un tourné vers l’intérieur de l’oreille pour contrer les interférences. Beaucoup d’écouteurs intègrent un troisième micro, voire des accéléromètres ou des capteurs de conduction osseuse, utilisés pour capter la voix pendant les appels. Au-delà, l’intérêt de multiplier les micros est contestable. Pour le moment, nous n’avons jamais constaté de différence…

Lire la suite →

Mode transparence

Paramétrable avec l’application Soundcore*

Le mode transparence n’est pas seulement un curseur permettant de réduire la force de la réduction de bruit. C’est un mode spécifique, qui retransmet voire amplifie les bruits environnants, pour entendre une personne qui vous parle ou garder l’oreille sur la circulation au passage piéton. Lorsqu’il est bien réalisé, le mode transparence donne l’impression que l’on ne porte pas d’écouteurs. Apple parle de « mode transparence », mais Samsung parle de « mode son environnant » et Jabra parle de « mode…

Lire la suite →

Audio spatial

Indisponible

Le terme « audio spatial » recouvre plusieurs technologies de simulation d’un environnement sonore à 360°. La plupart des systèmes de spatialisation reposent sur les technologies développées par Dolby, maintenant intégrées aux principaux services de streaming, mais Sony utilise son propre système, beaucoup plus rare. Certains écouteurs sont capables de mesurer les mouvements de votre tête pour simuler le déplacement de la scène sonore, une technologie particulièrement impressionnante, qui fait…

Lire la suite →

Résistance
à l’eau

IPX4

Aucun écouteur n’est véritablement étanche, mais certains résistent mieux à l’eau que d’autres. La plupart des écouteurs à réduction de bruit répondent à la norme IPX4, qui garantit une résistance aux « projections d’eau de toutes directions ». Vous devriez éviter d’utiliser ces écouteurs sous une pluie battante, ou pendant les séances de sport particulièrement intenses. Certains répondent à la norme IPX7, qui assure une protection « contre les effets de l’immersion temporaire jusqu’à un…

Lire la suite →

Remarques *Deux profils de « transparence ».
Site du fabricant Consulter le site officiel →
Image anker-soundcore-liberty-air-2-pro.jpg

Qualité sonore

Réduction de bruit

Autonomie

Prix

129,99 €

Acheter les Anker Soundcore Liberty Air 2 Pro